Dernier soupir de mon vélo qui s'arrête dans le désert

 

 


Chers amis,

 

L'aventure s'arrête brutalement.

Après des mois de préparation et avoir traversé plus de la moitié de l'Australie en vélo, une panne électronique au pire des endroits, le désert, nous contraint à l'abandon. Aucun dépannage n'est envisageable à partir de ce lieu.

Ce matin, la déception est immense et la tristesse lourde. C'est une vraie gueule de bois pour Mirjam et moi.

Nous avons investi d'énormes efforts pour parcourir des milliers de kilomètres, souvent dans des conditions d'extrême rudesse. Il semblerait que le moteur contenu dans ma roue n'ait pas résisté à des etapes chaudes, longues et poussiéreuses. Le fabricant du moteur nous confirme une surchauffe ayant endommagé un composant.
Il est très frustrant de se sentir capable physiquement et moralement d'atteindre un objectif et d'en être privé par une faiblesse technologique. Une erreur que je ne commettrai plus.

Je n'ai jamais cru au manque de chance, mais plutôt aux mauvaix choix. Nous devrons donc tirer toutes les leçons de ce défi qui est un nouvel apprentissage de l'aventure en tant que paraplégique.

Mon père m'a appris qu'il fallait d'abord apprendre à "perdre", pour savoir mieux "gagner" par la suite.

Le goût d'un défi inachevé a néanmoins un goût tres âcre dans ma bouche et il me faudra un certain temps pour le digérer. J'espère toutefois avoir la sagesse d'en tirer les justes instructions.

Jamais voyage n'aura été aussi compliqué depuis son commencement, jamais nous n'avons eu plus de deux étapes consécutives sans probleme. Jusque là, nous avions pu trouver d'improbables solutions qui prolongeaient l'espoir de notre réussite, mais le désert est une sanction immédiate et définitive.
Il ne sera pas mon huitième désert en vélo, ni mon premier en tant que paraplégique.

Je ne peux formuler que le souhait d'une nouvelle rencontre avec cet environnement rude que j'aime tant et d'un nouveau projet quelque part sur la planète.

Nous vous remercions tous très chaleureusement de votre soutien.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Stève et Mirjam